Afin de rendre votre visite encore plus agréable, notre site www.policeouestbw.be utilise des cookies.

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

Quelle différence faites-vous entre un véhicule arrêté, immobilisé, à l’arrêt ou en stationnement ? Beaucoup de conducteurs chevronnés hésiteront sans doute à propos de ces notions élémentaires, surtout lorsque l’examen lié à leur permis de conduire date de plusieurs années …

 

0443 Dpannage zigazou76

Passons donc brièvement en revue ces différentes notions courantes en matière de sécurité routière.



Véhicule arrêté

C’est le cas lorsque vous devez stopper votre auto à un feu rouge, dans une file, pour céder le passage à un autre conducteur, etc.

Votre véhicule participe en fait toujours à la circulation, il n’est que momentanément arrêté, indépendamment de votre volonté.



Véhicule immobilisé

Lorsque votre véhicule est empêché de circuler à la suite d’une panne, d’un accident ou de la décision d’un agent qualifié, par exemple.

Le fait que votre véhicule ne participe plus à la circulation, est indépendant de votre volonté.



Véhicule à l’arrêt

Si vous immobilisez votre voiture pendant le temps strictement nécessaire à l'embarquement ou le débarquement de personnes ou de choses, votre véhicule est à l’arrêt.

Il ne participe plus à la circulation, mais c’est à la suite de votre propre décision, dans ce cas-ci.



Véhicule en stationnement


Lorsque vous immobilisez votre auto au-delà du temps requis pour l'embarquement ou le débarquement de personnes ou de choses, votre véhicule se trouve en stationnement. Vous avez donc décidé de ne plus circuler.

Que vous restiez au volant ou pas, que vous laissiez ou non tourner le moteur - ce qui est très mauvais pour l’environnement ET constitue une infraction au code de la route, article 8.6 - est sans effet. En Wallonie, laisser son moteur en marche sans raison valable constituera également une infraction environnementale à partir du 1 mars 2019 !


Contrairement à ce que croient certains automobilistes, ce qui différencie les notions d’arrêt et de stationnement, ce n’est donc pas la durée de l’immobilisation mais bien le but recherché. Tant que le conducteur charge et décharge effectivement son véhicule, celui-ci est considéré comme étant à l’arrêt. Par exemple, un camion de déménagement peut très bien se trouver à l’arrêt durant une heure pour charger ou décharger des meubles.



Christian ARNOULD et Claude DE BRUYN

 

Copyright : www.secunews.be