Afin de rendre votre visite encore plus agréable, notre site www.policeouestbw.be utilise des cookies.

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

La complexification des marchés financiers et la facilité des contacts on-line ont laissé le terrain fertile aux escroqueries à l’investissement. Des offres de placement spontanées sont de plus en plus souvent présentées mais les arnaques sont nombreuses : boiler room, recovery room, cloned firms, combine à la Ponzi, options binaires, etc.

 

0438 vacances

Comment, dans ce contexte, se protéger des arnaques à l’investissement : telle est la question sur laquelle se penche cet article en dressant un panorama des différentes escroqueries possible suivi de conseils pragmatiques à garder une fois pour toutes dans un tiroir de la mémoire.



Panorama des arnaques en ligne


Lorsqu’il s’agit d’arnaque à l’investissement, la créativité ne manque pas. Ci-dessous, une liste non exhaustive.


L’arnaque de type « boiler room »
 : il s’agit d’invitations à investir dans des produits financiers ou des projets de crowdfunding qui se révèlent par la suite fictifs ou sans valeur. Ce type d’arnaque commence souvent par un petit investissement rentable pour mettre la victime en confiance.


L’arnaque dite « recovery room »
 : si vous venez d’être victime d’une arnaque à l’investissement et qu’un bienfaiteur vous propose spontanément de vous aider moyennement des frais de dossier, il est fort probable que ce dernier essaie de profiter de la situation pour vous spolier davantage.


Les entreprises clonées ou « cloned firms »
 usurpent l’identité de sociétés existantes pour proposer en leur nom des services financiers fictifs.


La combine à la Ponzi
 est un système d’arnaque organisé en pyramide : les investisseurs se voient promettre de gros rendements garantis par les investisseurs suivants. Tant que le nombre d’investisseurs augmente de façon exponentielle, les premiers perçoivent effectivement beaucoup d’intérêts. Le système s’écroule nécessairement au moment où les nouveaux arrivants dans la boucle ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des précédents... non sans avoir laissé le temps aux organisateurs de prendre de larges commissions.


L’arnaque à l’investissement dans des biens
 : une entreprise, souvent non identifiable, vous propose d’investir dans des biens comme des diamants, des bijoux ou des œuvres d’art qui se révèlent être des faux sans valeur.


Les « options binaires »
 sont présentées comme des solutions miracles pour gagner beaucoup d’argent en peu de temps. Il s’agit effectivement de « parier » sur une action ou une devise susceptible de prendre très rapidement de la valeur... ou d’en perdre. Ce type de pratique est interdite en Belgique.



Comment s’en prémunir ?

  • Ne placer votre confiance que dans les entreprises que vous pouvez clairement identifier, avec une adresse physique précise. Vous pouvez vérifier l’enregistrement d’une entreprise auprès de la Banque-Carrefour des Entreprises.
    Une liste d’entreprises irrégulièrement actives sur le sol belge est à votre disposition sur le site du FSMA. Une autre blacklist est disponible sur le site Si c’est trop beau pour être vrai.

  • Demandez toujours à la personne qui vous appelle comment elle a obtenu vos coordonnées.

  • Renoncez à une offre de contrat trop peu détaillée.

  • Ne communiquez jamais de données personnelles comme un numéro de carte bancaire, une copie de carte d’identité ou un mot de passe.

  • Méfiez-vous si une proposition vous amène à effectuer un virement sur un compte étranger.

  • La pression est une méthode connue des escrocs : soyez vigilant si la durée de l’offre ne vous permet pas de prendre le temps d’y réfléchir.

  • Si, à la suite d’une arnaque, une personne se disant appartenir à la police ou à un organisme public vous offre spontanément de l’aide moyennant des frais de dossier, restez sur vos gardes et vérifiez son nom et son numéro de téléphone auprès du service concerné.

  • Dans le cas d’un investissement en diamant, ne consultez que les diamantaires reconnus dont vous pouvez trouver la liste sur le site de l’Antwerp World Diamond Centre.

  • Dans tous les cas, gardez à l’esprit qu’une promesse de profits excessifs est suspecte.



Que faire en cas d’arnaque ?

  • N’effectuez plus aucun virement et portez plainte immédiatement à la police locale.

  • Contactez votre banque au plus vite afin de bloquer votre compte et de voir s’il est possible de récupérer la somme transférée.

  • En cas de soupçon, adressez-vous à pointdecontact.belgique.be  pour y poser un signalement.

  • Afin de rester au courant, n’hésitez pas à vous abonner à la page Facebook Marnaque du SPF Economie.


Michèle ORBAN, Chargée de veille stratégique

 

Copyright : www.secunews.be