Afin de rendre votre visite encore plus agréable, notre site www.policeouestbw.be utilise des cookies.

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

Violent, coûteux et d’une extrême rapidité d’exécution, le vol au bélier peut s’avérer être un risque pour certains établissements. S’il existe nombre de mesures et moyens de prévention, il est opportun de les inscrire dans une stratégie globale qui tienne compte des modus operandi.



Dans ce cadre, quelques recommandations en fonction des différentes phases du cambriolage : répérage, intrusion, vol, fuite.


belier

Le repérage


- Etre vigilant quant aux personnes/véhicules suspects sans pour autant devenir paranoïaque. Ne pas hésiter à transmettre à la police locale les plaques d’immatriculation des véhicules ou les descriptions de personnes au comportement équivoque ;

- Organiser efficacement l’échange d’informations entre commerçants et services de police via un partenariat local de prévention pour indépendant (PLP-I) ;

- Exploiter au maximum l’effet dissuasif en combinant les matériels (caméras, alarme, volets, etc.), les avertissements officiels (logos, affiches signalant des mesures de surveillance …) voire l’usage d’objets factices en magasin à condition que le procédé soit bien mis en évidence.

- Promouvoir un aménagement judicieux des lieux et voies d’accès (manœuvres difficiles, rues piétonnes …), la présence d’obstacles (poteaux, …) ainsi qu’un contrôle social en dehors des heures d’ouverture (habitants à proximité …).



L’intrusion


- Eviter toute présence d’objets (bloc de bétons, dalle de trottoir, etc.) qui peuvent être utilisés pour défoncer une vitrine ;

- Placer des «écrans» devant l’objectif à protéger : piliers anti-bélier (poteaux ou bornes de protection), volets en acier, vitrage anti-effraction, sas de sécurité, etc.



Le vol


- Dresser l’inventaire, photographier et marquer les objets de valeurs ;

- Limiter la quantité ou la valeur des objets coûteux reste la solution la plus efficace ;

- Utiliser efficacement la vidéosurveillance : qualité du matériel, fonctionnement optimal, (luminosité, positionnement, etc.). Si plusieurs caméras sont utilisées, il est pertinent d’en dissimuler au moins une (en cas d’un éventuel sabotage), les autres pouvant jouer un rôle dissuasif.



La fuite


- Envisager de ralentir la fuite et d’augmenter les possibilités d’arrestation. La fermeture des accès secondaires peut forcer les cambrioleurs à emprunter la même voie que lors de l’intrusion, favoriser leur passage sous le champ de caméras, leur interception par les patrouilles de police, etc.

- Prévoir un contact rapide des services de police, la préservation des traces, la contribution des témoins éventuels.



Sébastien DORMAELS

Licencié en criminologie

Copyright : www.secunews.be