Afin de rendre votre visite encore plus agréable, notre site www.policeouestbw.be utilise des cookies.

En consultant notre site, vous acceptez nos cookies. Évidemment, vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.

 

Saisir le voleur en flagrant délit n’est pas chose aisée. D’une part, le personnel doit se consacrer en priorité à ses fonctions principales et il ne peut donc assurer une surveillance permanente de la clientèle. D’autre part, les techniques et astuces utilisées par les auteurs rendent la tâche d’observation et détection des vols à l’étalage fort ardue.

En plus de connaître les modes opératoires, la prévention se décline au travers d’un ensemble de bonnes pratiques dont la vigilance à certains signaux précurseurs simples à dépister.

 

0230 Vol étalage2 Secunews

 

 

Des mesures simples, peu coûteuses et efficaces
Manifester sa présence au client doit, idéalement, devenir une habitude courante : le saluer, chercher le contact visuel ou encore éviter de lui tourner le dos, … permettent de lui montrer qu’il n’est pas passé inaperçu. La vigilance est de mise lorsque :
- un groupe d’individus pénètre ou se forme au sein de l’établissement ;
- des clients entrent avec une poussette, des revues ou journaux pliés sous le bras, de grands sacs, un parapluie, etc. ;
- des clients transportent un grand nombre de marchandises ;
- le matériel d’étiquetage, antivol, clés, etc. ou les documents mis à disposition du personnel peuvent être à portée de main de la clientèle ;
- autres conseils utiles dans la brochure Prévenir le vol à l’étalage pour les indépendants et PME réalisée par les SPF intérieur et Justice.

Repérer les premiers signaux
En règle générale, certaines situations doivent susciter l’attention du personnel :
- Port inhabituel de vêtements par rapport à la saison (manteau lourd en été) ;
- Un état de nervosité ou de maladresse excessive ;
- Une circulation suspecte dans le magasin, par exemple, un «va et vient» continuel et incohérent peut exprimer une recherche d’opportunité, la planification d’un vol ou une indécision à passer à l’acte ;
- Un comportement trop familier avec le caissier ;
- Des propos incohérents et en décalage avec le contexte ;
- Un client monopolise l’attention d’un membre du personnel : en créant un conflit, en réclamant de l’aide ou en simulant un malaise. Il peut s’agir d’une tentative de diversion afin de permettre à un complice de commettre un vol.

 

Intervenir de manière adéquate
Si l’interpellation du client avant son arrivée à la caisse n’est pas justifiée, rien n’empêche le personnel d’agir préventivement :
- avertir le responsable de la sécurité qui gardera ainsi un œil vigilant sur le suspect et pourra intervenir en temps voulu ;
- s’adresser, de façon aimable et innocente, au client. Des formules telles que Puis-je vous aider ?, Je serai tout près si vous avez besoin d’aide peuvent dissuader le client de passer à l’acte ou l’inciter à remettre la marchandise dérobée dans les rayons du magasin.

 

Sébastien Dormaels
Licencié en Criminologie, zone de police Entre Sambre et Meuse 

Copyright : www.secunews.be